Wefox, l'insurtech basée à Berlin, lève une extension de série B de 110 millions de dollars à une évaluation pré-monétaire de 1,65 milliard de dollars – TechCrunch

Wefox Group, la start-up insurtech basée à Berlin derrière l'application d'assurance et de transporteur One et la plateforme d'assurance Wefox, dévoile 110 millions de dollars dans une deuxième tranche de financement de série B. Des sources indiquent à TechCrunch que cela donne à l'entreprise une évaluation pré-monétaire de 1,65 milliard de dollars. WeFox Group a refusé de commenter les données financières.

La prolongation de la série B est dirigée par Omers Ventures, la branche de capital de risque de la caisse de retraite canadienne Omers. Merian Chrysalis et Samsung Catalyst Fund y ont également participé, ainsi que des investisseurs existants.

Il fait suite à une série B antérieure de 125 millions de dollars en mars, dirigée par la société d'État Mubadala Ventures d'Abu Dhabi, avec la participation de l'investisseur chinois Creditease. Les autres investisseurs existants de Wefox incluent Target Global, Salesforce Ventures, Seedcamp, Idinvest et le véhicule d'investissement de l'acteur hollywoodien Ashton Kutcher Sound Ventures.

Lors d'un appel, le cofondateur et PDG de Wefox, Julian Teicke, m'a dit que le groupe Wefox avait augmenté ses revenus à plus de 100 millions de dollars et desservait désormais plus de 500 000 clients, affirmant que cela en faisait le «leader mondial des technologies de l'information».

Il a également révélé que l'entreprise comptait désormais 400 employés, ce qui, selon lui, signifie qu'il ne peut plus se souvenir du nom de chaque employé. «Ça craint», me dit-il, révélant que ce n'est que cet été que l'entreprise était plus petite qu'il a gagné un pari à l'échelle de l'entreprise pour pouvoir faire exactement cela.

En réduisant encore les revenus du groupe WeFox, la marque d’assurance directe aux consommateurs de la société, One Insurance, a multiplié par dix le chiffre d’affaires annuel pour atteindre 30 millions de dollars. Elle prétend également être le fournisseur allemand qui connaît la croissance la plus rapide en matière d’assurance responsabilité civile et privée.

Peut-être plus important encore, Teicke dit que le taux de perte de One (quel pourcentage des primes gagnées est ensuite payé en réclamations) est inférieur à 40%, ce qui est beaucoup mieux que l'industrie dans son ensemble. Il a épinglé cela sur l'utilisation des données par WeFox, ce qui, dit-il, permet à One de comprendre le risque d'une manière beaucoup plus axée sur la technologie et granulaire.

Pendant ce temps, Teicke dit que le nouveau financement sera utilisé pour continuer à accélérer l'expansion internationale en 2020. Wefox est actif en Allemagne, en Autriche, en Suisse et en Espagne, et je crois qu'il a été lancé tranquillement en Italie.

Henry Gladwyn, directeur d'OMERS Ventures, a déclaré dans un communiqué: «Nous sommes ravis de continuer à soutenir Julian et l'équipe incroyablement ambitieuse du groupe Wefox alors qu'ils continuent de perturber et de réinventer le secteur de l'assurance. Nous pensons que le groupe wefox approche pour révolutionner l'assurance – responsabiliser le consommateur et hiérarchiser les solutions pour des expériences sécurisées basées sur les données – apportera une valeur significative pour l'ensemble du commerce ».

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/10/wefox-unicorn/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.