Un médecin à temps plein VC et ER à temps partiel partage ses réflexions sur COVID-19

Médecin urgentiste depuis 12 ans, Dr. Robert Mittendorff rejoint Norwest Venture Partners il y a huit ans en tant qu’investisseur en soins de santé; la société investit dans un certain nombre de startups du secteur de la santé, dont Talkspace, qui a levé 50 millions de dollars de série D l’année dernière, et TigerConnect.

Alors que la pandémie COVID-19 se propage, Mittendorff passe ses jours de semaine avec des sociétés de portefeuille et des week-ends à travailler avec Kaiser Permanente à San Francisco. Bien qu’il note que ses collègues médecins «portent le poids» de la pandémie en travaillant à temps plein, nous voulions entendre quelqu’un qui a un pied dans le monde de l’investissement et des soins de santé en ce moment.

Dans cette interview, il discute de ce qu’il a appris des deux rôles, comment cela a influencé ses investissements dans la santé et propose ses prédictions concernant les entreprises qui s’en tireront le mieux à l’avenir.

Cette interview a été modifiée pour plus de clarté et de longueur.

TechCrunch: Comment en êtes-vous arrivé là où vous en êtes aujourd’hui?

Dr Robert Mittendorff: Donc, mon parcours pour devenir un investisseur en capital-risque chez Norwest et investir dans des entreprises de soins de santé ainsi qu’en tant que médecin urgentiste était vraiment un ensemble parallèle de chemins qui se chevauchaient et qui se croisent de temps en temps et maintenant généralement sur une base quotidienne.

J’ai commencé ma vie en tant qu’ingénieur biomédical vraiment concentré sur le fait de vouloir être du côté de l’innovation et sur le développement de technologies pour aider la santé humaine. J’ai su très tôt que je voulais être du côté des affaires [of that], mais il était important pour moi de comprendre et d’être vraiment en contact profond avec ce que c’était que d’être un fournisseur.

Le voyage a commencé par une école d’ingénieur, une école de médecine, puis une école de commerce au milieu de l’école de médecine. Je me suis entraîné à Stanford, ce qui m’a vraiment exposé aux hôpitaux du comté, qui seront probablement les situations les plus difficiles au fil des semaines, puis à Kaiser Permanente. Et puis, bien sûr, Stanford, j’ai été exposé au général de San Francisco puis à l’hôpital de Santa Clara Valley. Je pratique toujours le suivi à temps partiel, donc cela fait 12 ans en tant que médecin traitant, à temps partiel en tant que médecin urgentiste.

Dans le domaine du risque, j’ai vu une opportunité d’aider vraiment à sélectionner des entrepreneurs et des marchés pour les faire évoluer vers un état à plus fort impact.



Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/27/a-full-time-vc-part-time-er-doctor-shares-his-thoughts-on-covid-19/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.