Un employé de Google à Bangalore teste positif pour le coronavirus

Google a déclaré jeudi qu’un employé de son bureau de Bangalore, en Inde, avait été testé positif pour le coronavirus COVID-19 et la firme a demandé à tous les autres employés de ce bureau de travailler à domicile vendredi par prudence.

«Nous pouvons confirmer qu’un employé de notre bureau de Bangalore a reçu un diagnostic de COVID-19. Ils se trouvaient dans l’un de nos bureaux à Bangalore pendant quelques heures avant de développer des symptômes », a déclaré un porte-parole de la société dans un communiqué, ajoutant que ceux qui étaient en contact étroit avec l’employé devaient se mettre en quarantaine.

Dans un e-mail interne, consulté par TechCrunch, Anand Rangarajan, directeur de l’ingénierie chez Google, a déclaré que le googleur infecté avait contracté le virus après avoir voyagé à l’étranger.

Ces derniers jours, Google a décidé de demander à tous ses employés en Amérique du Nord, en Europe et dans plusieurs autres régions de travailler à domicile. Mais l’entreprise n’a pas encore étendu cette mesure à ses employés et travailleurs sous-traitants sur les marchés asiatiques.

Plusieurs startups en Inde ont adopté une approche plus proactive. Zerodha, basé à Bangalore, qui est le plus grand courtier en valeurs mobilières, a rendu jeudi obligatoire pour tous ses employés de travailler à domicile.

Instamojo, basé à Bangalore, qui aide les petits commerçants, la startup éducative Unacademy, la société de mobilité Bounce, le recrutement de la start-up Springworks et la startup du commerce social Meesho ont tous appliqué une politique similaire.

À ce jour, 74 cas de COVID-19 ont été détectés en Inde, contre une quarantaine à la fin de la semaine dernière. Pour sensibiliser à la maladie infectieuse, les opérateurs de télécommunications du pays ont commencé à avertir les utilisateurs avant chaque appel. Mercredi, l’Inde a suspendu une grande majorité de visas pour contenir le virus.

Les marchés boursiers indiens ont plongé en territoire baissier jeudi, aggravant les inquiétudes quant aux perspectives futures de l’économie déjà ralentie du pays. Le Nifty a plongé de 8,3% à 9 590,15, son plus bas niveau en deux ans et demi, tandis que le Sensex a glissé d’environ 8% pour atteindre un creux de près de deux ans à 32 778,14.

La dernière fois que les indices boursiers indiens ont baissé autant, c’était au plus fort de la crise financière mondiale en 2008.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/03/12/google-employee-in-bangalore-tests-positive-for-coronavirus/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.