Uber se retire de son objectif de bénéfice d’exploitation

Uber revient sur ses prévisions pour ce qui était censé être une année charnière pour la société de covoiturage qui comprenait l’atteinte d’un bénéfice d’exploitation au dernier trimestre.

Uber a déclaré jeudi qu’il retirait ses prévisions pour 2020 concernant les réservations brutes, les revenus nets ajustés et le BAIIA ajusté, qui ont été communiqués le 6 février 2020 lors de l’appel aux résultats de la société.

« Compte tenu de la nature évolutive de COVID-19 et de l’incertitude qu’elle a engendrée pour chaque industrie dans chaque partie du monde, il est impossible de prédire avec précision l’impact cumulatif de la pandémie sur nos résultats financiers futurs », a déclaré Uber dans un communiqué.

Après une offre publique initiale décevante en mai 2019 et plusieurs mois de recul, le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, a décidé de réduire ses coûts en réduisant ses effectifs et en vendant son service de livraison de nourriture en Inde au concurrent Zomato. . Il est apparu que la réduction des coûts fonctionnait et Khosrowshahi a augmenté ses prévisions, affirmant qu’Uber prévoyait de réaliser un bénéfice d’exploitation d’ici le dernier trimestre de 2020. La société avait précédemment ciblé 2021 pour atteindre un bénéfice d’exploitation.

Uber a également averti qu’il s’attendait à une dépréciation comprise entre 1,9 milliard et 2,2 milliards de dollars en raison de la baisse de valeur de certains de ses investissements en actions minoritaires. Uber détient des participations minoritaires dans Didi, Grab, Yandex.Taxi et Zomato, selon son dernier rapport annuel. La charge ponctuelle ne devrait pas avoir d’incidence sur le chiffre d’affaires net ajusté, le BAIIA ajusté, la trésorerie et les équivalents de trésorerie d’Uber au premier trimestre, a déclaré la société.

Uber a également utilisé le changement d’orientation de jeudi pour mettre en évidence les initiatives qu’il a lancées en réponse à la pandémie de COVID-19, y compris un programme d’aide financière pour les chauffeurs et les livreurs.

Uber a déclaré qu’il prévoyait de comptabiliser ce programme en tant que contre-revenus, ce qui réduira probablement les revenus GAAP d’environ 17 millions de dollars à 22 millions de dollars au premier trimestre et de 60 à 80 millions de dollars au deuxième trimestre. Uber exclura l’impact de certaines dépenses spécifiques au COVID-19 du revenu net ajusté et du BAIIA ajusté pour «aider les investisseurs à évaluer l’impact du COVID-19 sur notre situation financière».

La société a prévu son appel de résultats du premier trimestre à 13h30, heure du Pacifique, le 7 mai.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/16/uber-pulls-back-from-operating-profit-target/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.