Uber apporte de grands changements à son application en Californie alors que la nouvelle loi sur le travail en concert entre en vigueur

Uber apporte de sérieuses modifications à son application en Californie dans le but de se conformer à la nouvelle loi révolutionnaire de l'État sur le travail de concert qui rend plus difficile pour l'entreprise de classer les conducteurs comme des entrepreneurs indépendants.

Mercredi, Uber a envoyé un courriel à plus de 150 000 conducteurs et millions de passagers pour les alerter des changements. L'application affichera désormais les prix différemment, permettra aux utilisateurs de sélectionner les pilotes préférés et de supprimer certains avantages associés à son programme de récompenses Uber.

L'entreprise parie qu'en donnant aux conducteurs plus de contrôle sur leurs trajets et en rendant les tarifs plus transparents, ils peuvent éviter certaines des répercussions de la loi, qui consacre le soi-disant «test ABC» pour déterminer si quelqu'un est un entrepreneur ou un employé. Mais cela pourrait également entraîner davantage de voyages rejetés pour les passagers. Uber, qui a fait une hémorragie depuis son introduction en bourse désastreuse l'année dernière, est prêt à classer les conducteurs comme des employés.

Dans son e-mail aux coureurs, Uber a averti que les «nouvelles lois de l'État» pourraient finir par blesser les passagers. «Ces changements peuvent prendre un certain temps pour s'y habituer, mais notre objectif est de garder Uber disponible pour autant de conducteurs qualifiés que possible, sans limiter le nombre de conducteurs qui peuvent travailler à un moment donné», a écrit la société. «Nous voulons que votre expérience Uber soit excellente, et moins de conducteurs sur la route signifierait un service plus cher et moins fiable pour vous.»

Les passagers en Californie ne verront plus les prix initiaux pour tous les voyages autres que Uber Pool; au lieu de cela, ils obtiendront une gamme de prix. Le prix final sera calculé à la fin du voyage en fonction du temps réel et de la distance parcourue.

Auparavant, si l'estimation du prix était trop basse ou trop élevée, Uber a mangé la différence ou l'a empochée. Cela a entraîné des situations où un passager pourrait payer 20 $ pour un voyage, par exemple, mais un conducteur n'a reçu que 10 $, ce qui a mis en colère les conducteurs qui ont partagé de tels exemples sur les réseaux sociaux.

Les passagers peuvent également ajouter des conducteurs à une liste de «favoris», leur donnant la priorité pour accepter les futures réservations de trajet. Les conducteurs qui obtiennent une note d'une étoile ne seront pas jumelés lors des prochains trajets. La société supprime également certains avantages Uber Rewards, tels que la protection des prix sur un itinéraire et des annulations flexibles.

Il y a aussi de grands changements pour les conducteurs. Les conducteurs pourront désormais voir plus d'informations sur le trajet, comme l'heure, la distance, la destination et le prix estimé d'un trajet à l'avance, avant d'accepter une demande de trajet. Ils peuvent également rejeter une demande sans pénalité. Cela pourrait entraîner un rejet plus fréquent des trajets plus courts qui, selon les conducteurs, ne valent pas leur temps. Les conducteurs pourraient également refuser d'accepter des trajets dans certains quartiers, ce qui pourrait entraîner une discrimination à l'égard des quartiers à faible revenu. (Un porte-parole d'Uber a déclaré que l'entreprise surveillait la situation et n'avait encore constaté aucune discrimination.)

Les prix supplémentaires, qui surviennent pendant les périodes de pointe, ne seront pas immédiatement inclus dans la fourchette de prix estimée pour les passagers. Les conducteurs pourront toujours voir le calcul complet de leurs gains de temps et de distance, surtension et autres composants sur leur reçu de voyage.

Dans un communiqué, un porte-parole d'Uber a déclaré que «AB5 menace de restreindre ou d'éliminer les opportunités pour les travailleurs indépendants dans un large éventail d'industries, y compris le camionnage, le journalisme indépendant et le covoiturage».

Le mois dernier, Uber et Postmates ont déposé une plainte devant un tribunal fédéral de Californie, demandant une injonction qui aurait empêché AB5 d'entrer en vigueur contre eux. Et l'entreprise, avec Lyft et DoorDash, a déjà déclaré qu'elle dépenserait collectivement 90 millions de dollars pour une initiative de vote afin de créer une nouvelle catégorie de travail pour les conducteurs.

Les entreprises de travail de concert le considèrent comme un prix nécessaire pour préserver leur modèle commercial et se épargner des coûts encore plus élevés à l'avenir. Les experts estiment qu'un effectif de salariés coûte 20 à 30% de plus aux entreprises qu'un effectif de sous-traitants – ce qui se traduit par des centaines de millions de dollars par an pour Uber et Lyft.

Traduit de la source : https://www.theverge.com/2020/1/9/21058356/uber-app-changes-california-ab5-gig-work-law-driver

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.