Toast, plate-forme de gestion de restaurants, supprime 50% des effectifs

Dernière évaluée à 5 milliards de dollars, la plate-forme de gestion de restaurants Toast a rejoint le peloton des startups licenciant des employés en raison de l’impact économique de la pandémie de COVID-19. Toast a réduit la taille de son personnel de 50% grâce à des licenciements et à des congés, selon un article de blog du PDG de Toast, Chris Comparato. Cela a également réduit la rémunération des dirigeants dans tous les domaines, le gel des embauches, l’arrêt des primes et le retrait des offres.

Le produit phare de la société aide les restaurants à traiter les paiements et à gérer les commandes grâce à une combinaison de matériel et de logiciels. Pensez aux blocs-notes de commande portables, aux kiosques libre-service et aux systèmes d’affichage pour les cuisines. Il relie également les entreprises à des services de livraison de nourriture comme Grubhub.

Toast se trouve sur le pont entre deux industries sous les projecteurs, pour le meilleur ou pour le pire, en ce moment: les restaurants et les fintech. Mais les restaurants ont été durement touchés car les restaurants ont été obligés de fermer en raison de mandats de l’État, ou simplement pour promouvoir la distanciation sociale. En conséquence, les entreprises de fintech qui aident les restaurants à mieux fonctionner et à dépendre du trafic piétonnier voient un volume de transactions moindre.

Comparato, dans le billet de blog, a cité comment les revenus des restaurants ont pris un énorme coup en mars, ce qui s’est naturellement répercuté sur les opérations de Toast.

« Avec une visibilité limitée sur la vitesse à laquelle l’industrie peut se redresser et face à une croissance plus lente que prévu, nous nous trouvons désormais dans la position peu enviable de réduire nos effectifs », écrit-il. Il a noté qu’avant le déclenchement de la pandémie, les revenus de Toast avaient augmenté de 109% en 2019. Dans une interview accordée à Crunchbase News en février, le directeur financier Tim Barash a déclaré que l’objectif de l’entreprise au cours des prochaines années était de rendre publique.

Les employés de Toast mis à pied se sont vu offrir «une indemnité de départ, une couverture des avantages sociaux, un soutien en santé mentale et une fenêtre étendue pendant laquelle ils peuvent acheter des options d’achat d’actions acquises», a détaillé le billet de blog. Toast développe également un programme pour aider les licenciés ou les licenciés à chercher de nouveaux rôles, une démarche qui imite d’autres efforts que nous avons vus dans le monde des startups.

Les investisseurs dans Toast incluent TCV, Tiger Global Management, Bessemer Venture Partners et T. Rowe Price Associates.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/07/restaurant-management-platform-toast-cuts-50-of-staff/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.