Thomas Pesquet sera le premier Européen à voler à bord de la capsule SpaceX d’Elon Musk

L’astronaute français Thomas Pesquet sera le premier Européen à monter sur un nouveau vaisseau spatial issu de l’aventure SpaceX d’Elon Musk. Pesquet a annoncé mardi sur Twitter qu’il reviendrait à la Station spatiale internationale (ISS) en 2021 et qu’il s’entraîne actuellement dans les « installations futuristes de SpaceX ». « Je suis ravi d’être le premier Européen à voler sur la nouvelle génération américaine. vaisseau spatial de l’équipage « , a déclaré Pesquet dans un déclaration publiée par l’Agence spatiale européenne (ESA). « Ce sera très intéressant pour moi de comparer avec mon premier vol en tant que pilote Soyouz, et d’apporter cette expérience à l’équipe », a-t-il ajouté. La mission Alpha, qui devrait être lancée au printemps 2021 depuis Cap Canaveral en aux États-Unis, sera le deuxième vol opérationnel sur un vaisseau spatial Crew Dragon du SpaceX d’Elon Musk.Le premier a eu lieu en mai de cette année et est entré dans l’histoire car c’était la première fois qu’une entreprise privée avait réussi à envoyer des humains en orbite. Il s’agissait également du premier vol de la NASA en neuf ans à partir du sol américain.La NASA, qui avait abandonné son programme de navette spatiale en 2011, s’était jusque-là appuyée sur le vaisseau spatial russe Soyouz lancé depuis le Kazakhstan pour envoyer des astronautes à l’ISS. seront rejoints pour la mission par deux astronautes de la NASA, Shane Kimbrough et Megan McArthur, et Akihiko Hoshide de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale.Ils resteront à bord de l’ISS pendant environ six mois avec trois coéquipiers qui partiront via un vaisseau spatial russe Soyouz. Le général Jan Worner a déclaré que « Thomas étant le premier astronaute européen à se rendre à la Station spatiale internationale à bord d’un véhicule Crew Dragon, cela montre que même en utilisant un vaisseau spatial commercial construit aux États-Unis, le caractère international des vols spatiaux humains est toujours acquis. . «  » J’ai très hâte de revoir les astronautes européens dans un environnement où il n’y a pas de frontières – la Station spatiale internationale « , a-t-il ajouté. squet pour la deuxième fois dans l’espace après un séjour de six mois sur l’ISS à partir de novembre 2016.Lors de la mission Proxima, l’ingénieur et pilote français a participé à quelque 200 expériences – dont 60 européennes – et a établi un record d’heures passées sur la science dans une semaine. Il a également effectué deux sorties dans l’espace. Un autre Européen, l’Allemand Matthias Maurer, devrait s’envoler vers l’ISS en 2021. Il s’entraîne actuellement aux côtés de Pesquet.

Traduit de : https://www.euronews.com/2020/07/28/thomas-pesquet-to-be-first-european-to-fly-aboard-elon-musk-s-spacex-capsule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *