Tesla réduira ses salaires et ses licenciements alors que les fermetures de COVID-19 devraient durer jusqu’au 4 mai

Tesla va suspendre la production dans ses usines américaines jusqu’au 4 mai au moins en raison de la pandémie de COVID-19, ce qui a incité l’entreprise à réduire les salaires des employés entre 10% et 30% et les employés en congé, selon un e-mail interne envoyé mardi soir et consulté par TechCrunch.

Les réductions de salaire pour les salariés – qui varient de 30% pour les vice-présidents, 20% pour les cadres dirigeants et 10% pour les effectifs restants – devraient être en place jusqu’à la fin du deuxième trimestre, selon l’e-mail. Les réductions de salaire et les congés vont commencer le 13 avril. Les employés qui ne peuvent pas travailler à domicile et qui n’ont pas été affectés à des postes critiques sur le site seront mis en congé jusqu’au 4 mai, selon l’e-mail.

« Bien que nous continuions à ne maintenir que le minimum d’opérations critiques en cours, nous prévoyons de reprendre la production normale dans nos installations américaines le 4 mai, sauf modifications importantes », l’e-mail de Valerie Workman, chef du département des ressources humaines de Tesla. «Jusque-là, il est important que nous prenions des mesures pour nous assurer de rester sur la bonne voie pour réaliser nos plans à long terme.»

«Il s’agit d’un sacrifice partagé à l’échelle de l’entreprise qui nous permettra de progresser en ces temps difficiles», indique l’e-mail.

Les employés en congé resteront des employés de Tesla sans rémunération. Ils bénéficieront de leurs soins de santé. L’e-mail ordonne aux employés en congé de demander des prestations de chômage.

Tesla a déclaré dans l’e-mail aux employés qu’elle suspendrait également toutes les actions fondées sur le mérite, telles que les subventions sur actions.

Tesla exploite un certain nombre d’usines et d’installations aux États-Unis, à savoir sa principale usine d’assemblage à Fremont, en Californie, sa gigafactory du Nevada qui produit des batteries et des moteurs électriques pour le modèle 3 et son usine de Buffalo, à New York, qui fabrique des produits solaires. .

Tesla a annoncé le 19 mars son intention de suspendre la production dans ses usines de Fremont et de Buffalo. À l’époque, la société n’avait pas précisé quand elle prévoyait de redémarrer la production. La suspension de la production à son usine de Fremont devait commencer le 23 mars, une semaine après la mise en vigueur d’un abri sur place dans le comté d’Alameda en raison de la pandémie de COVID-19.

Certaines opérations de base qui prennent en charge l’infrastructure de recharge de Tesla et ce qu’elle décrit comme ses «opérations de véhicules et de services énergétiques» se sont poursuivies à l’usine de Fremont, qui, dans des circonstances normales, emploie plus de 10 000 personnes. Environ 2 500 travailleurs travaillent toujours à l’usine.

Tesla a déclaré en mars qu’elle disposait de suffisamment de liquidités pour résister à l’arrêt provoqué par la pandémie de COVID-19. À la fin du quatrième trimestre, sa trésorerie était de 6,3 milliards de dollars avant sa récente augmentation de capital de 2,3 milliards de dollars.

« Nous pensons que ce niveau de liquidité est suffisant pour traverser avec succès une longue période d’incertitude », a déclaré Tesla.

La société disposait de lignes de crédit disponibles d’une valeur d’environ 3 milliards de dollars, y compris des lignes de fonds de roulement pour toutes les régions ainsi qu’un financement pour l’expansion de son usine de Shanghai à la fin du quatrième trimestre de 2019.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/07/tesla-to-cut-salaries-furlough-workers-as-covid-19-shutdowns-extended-to-may-4/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.