Simon Balmain, ancien employé de Monzo, rejoint Sphere, l’application de discussion en groupe fondée par l’ex-Yahoo Nick D’Aloisio

Si vous avez déjà assisté (ou écouté) l’un des concerts de Monzo de nombreux événements communautaires, vous connaissez probablement le travail de Simon Balmain. Ancien employé de la banque challenger, il a joué un rôle à long terme en aidant à renforcer le support client de Monzo et les efforts de la communauté et a souvent été vu lors des événements.

TechCrunch a maintenant appris que Balmain partait pour rejoindre Sphere, la start-up perpétuellement furtive fondée par Nick D’Aloisio, qui avait précédemment fondé l’application de résumé d’actualités Summly, qu’il avait vendue à Yahoo à l’âge de 17 ans pour 30 millions de dollars.

Selon des sources, l’ancien « Monzonaught » Balmain sera chargé d’aider à renforcer les efforts de la communauté de Sphère. Sphère a commencé sa vie comme une application de questions et réponses qui vous permettait de trouver et de discuter instantanément avec des experts rémunérés sur une gamme de sujets, mais a depuis tourné vers une application de chat conçue à partir de zéro pour les groupes.

« Sphère est une application de chat permettant aux groupes de se sentir plus proches et de faire plus ensemble », lit-on dans la description de l’App Store. Les fonctionnalités répertoriées pour le chat de groupe Sphère incluent la possibilité de créer plusieurs chats pour un seul groupe; envoyer des annonces en surbrillance afin que personne dans un groupe ne manque des messages importants; et envoyer des notifications aux personnes ou à tous ceux qui n’ont pas lu votre message « en un seul clic ».

Pendant ce temps, nous avons signalé pour la première fois l’existence de Sphere à Londres en octobre 2017, après avoir été informé par des sources et découvert des documents réglementaires révélant que D’Aloisio avait levé des fonds auprès d’Index Ventures et de LocalGlobe (la première société de capital-risque fondée par Robin) et Saul Klein). Et en mars de l’année dernière, le FT a rapporté que Sphère avait levé un total de 30 millions de dollars, ajoutant Michael Moritz en tant que contributeur, et notant que la startup était inhabituellement restée furtive pendant 2,5 ans.

C’était il y a un an. Avec un spécialiste communautaire nouvellement recruté, un lancement moins opaque ne sera probablement pas trop loin.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/17/sphere-chat/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.