Rocket Lab coupe le ruban sur son site de lancement américain, avec l'Air Force comme premier client – TechCrunch

Lancer le fournisseur Rocket Lab a ouvert les portes du LC-2, sa première installation de lancement aux États-Unis, ajoutant une capacité et une polyvalence pour fournir des voyages en orbite. Et le LC-2 a déjà son premier client: le programme de test spatial de l'US Air Force.

La société a eu un peu de plaisir aujourd'hui sur le site, situé sur l'île de Wallops en Virginie – qui abrite également le Wallops Flight Facility de la NASA. Là, ils ont enlevé l'enveloppe du LC-2, qui est en construction depuis son annonce en octobre dernier.

L'équipe innove en 2018.

Ce n'est pas un nouveau concept sauvage, juste une rampe de lancement typique et des installations de soutien où les fusées vivent, sont contrôlées, alimentées, etc. La différence la plus importante avec celui-ci, pour Rocket Lab, c'est qu'il est ici aux États-Unis; Jusqu'à présent, ses 10 lancements commerciaux provenaient du Launch Complex 1 en Nouvelle-Zélande, où la société est basée.

La nouvelle installation sera bientôt mise en service: l'Air Force est la première en ligne à mettre une charge utile en orbite lors d'un lancement actuellement prévu pour le T2 2020. Tout ce que nous savons de la mission, STP-27RM, c'est qu'il "testera les nouvelles capacités dont nous aurons besoin à l'avenir".

"C’est un honneur et un privilège de lancer la charge utile du programme de test spatial de l’US Air Force en tant que mission inaugurale du Launch Complex 2 », a déclaré le fondateur et PDG de Rocket Lab, Peter Beck, dans un communiqué de presse. «Nous avons déjà livré avec succès des charges utiles STP sur Electron depuis Launch Complex 1, et nous sommes fiers de fournir le même accès rapide, réactif et personnalisé à l'orbite depuis le sol américain.»

À l'heure actuelle, le LC-2 est «uniquement» équipé pour gérer jusqu'à 12 lancements par an, tandis que le LC-1 peut théoriquement en faire 120. Rocket Lab est loin d'atteindre ces taux pour l'instant, mais ils sont en bonne voie avec un parfait antécédents et une démonstration de sa capacité à ajuster rapidement les délais. L'objectif est à terme d'être lancé chaque semaine, voire plus fréquemment que cela. Et plus il leur faut de sites de lancement, mieux c'est.

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/12/rocket-lab-cuts-the-ribbon-on-its-us-launch-facility-with-the-air-force-as-its-first-customer/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.