Ride Report lève 10 millions de dollars pour aider les villes et les opérateurs à gérer les vélos et les scooters partagés

La start-up de micromobilité basée à Portland, Ride Report, vient de clôturer un tour de 10 millions de dollars dirigé par Unusual Ventures pour mieux faciliter les relations entre les villes et les opérateurs.

Ride Report fonctionne en surveillant les véhicules de micromobilité à travers les villes – actuellement 70 dans le monde – pour permettre aux législateurs de mieux comprendre l’impact de la micromobilité sur leurs villes respectives. Ride Report, en partenariat avec les opérateurs, propose des données sur les villes, des outils de reporting et de suivi pour soutenir les orientations politiques.

«La micromobilité entre dans une période difficile de son histoire», a déclaré le PDG de Ride Report, Williams Henderson, à TechCrunch. «Nous sommes très optimistes quant aux besoins des citoyens et des résidents en matière de modes de transport plus efficaces qui les amènent du point A au point B, mais il y a des difficultés croissantes.»

C’est pourquoi Ride Report se concentre sur la création d’une relation plus collaborative et de confiance entre les opérateurs privés et les entités publiques. Avec le financement supplémentaire, le plan est de développer l’équipe et de commencer à se concentrer sur les marchés émergents.

« La bonne nouvelle est que tout le monde est un peu dans le même bateau quand il s’agit de gérer la micromobilité », a déclaré Henderson. « C’est tellement nouveau qu’il n’y a pas vraiment de playbook. C’est une bonne nouvelle, car il est rare de travailler avec des représentants du gouvernement et des organismes de réglementation que vous avez tellement de possibilités d’expérimenter. Il y aura des contraintes uniques en Europe concernant la confidentialité et le RGPD, mais je suis enthousiasmé par cet aspect parce que l’Europe a montré la voie à suivre pour les États-Unis. »

Ride Report travaille actuellement avec 70 villes, dont Portland, l’Oregon, Austin, le Texas et la Nouvelle-Zélande. Côté opérateur, Ride Report travaille avec 19 entreprises dont Bird, Lime et Lynx.

« Nous entrons dans une ère de coopération qui va ouvrir tout le secteur de la micromobilité », a déclaré Andy Johns, partenaire de Unusual Ventures. «Cela va au cœur de ce qu’est le rapport Ride et de leur croyance en l’avenir de la mobilité – que les opérateurs et les villes travailleront de plus en plus ensemble pour aider l’industrie à se développer.»

Ride Report n’est pas la seule entreprise à essayer d’aider les villes à donner un sens à la micromobilité. Populus, qui dispose d’un financement de 3,85 millions de dollars, aide les villes à accéder aux données sur les véhicules et les trajets des opérateurs de mobilité partagée. Mais il semble y avoir de la place, étant donné le nombre considérable d’entreprises de micromobilité opérant dans des centaines de villes.

Les guerres de scooter électrique de 2019

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/03/12/ride-report-raises-10-million-to-help-cities-and-operators-manage-shared-bikes-and-scooters/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.