Océans d'opportunités: étudier le potentiel de démarrage en mer de 2020

L’espace attire beaucoup d’attention en tant que domaine d’investissement technologique et d’entrepreneuriat aux frontières, mais il existe une autre vaste étendue qui pourrait en fait être plus accessible par l’économie de l’innovation – les océans de la Terre.

Les startups de la marine n'attirent pas autant d'attention que leurs cousins ​​de l'espace, mais 2019 a encore vu une vague d'activités dans ce secteur et 2020 pourrait être une année encore grande pour tout ce qui est aquatique.

Sonder les profondeurs de la collecte de données

Une grande similitude entre la technologie spatiale et les opportunités maritimes est que la collecte de données représente un pourcentage significatif du marché potentiel. La collecte de données dans et autour des océans de la Terre a considérablement augmenté ces dernières années grâce à la disponibilité, à l'efficacité et au coût des technologies des capteurs – en 2017, on estimait que autant de données océaniques avaient été collectées au cours des deux dernières années que dans toute l'histoire humaine. . Mais relativement parlant, cela raye à peine la surface.

L'observation des océans a été largement motivée par des objectifs scientifiques et de recherche, ce qui signifie qu'il y aura forcément un plafond assez dur sur le financement disponible. Mais les données océaniques ont de la valeur dans toutes sortes d'activités du secteur privé, y compris le potentiel de transport commercial autonome de cargaison (plus à ce sujet plus tard), ainsi que la prévision des conditions météorologiques et climatiques qui affectent les routes maritimes, l'agriculture et plus encore.

Il existe diverses méthodes pour collecter des données sur les océans de la Terre, notamment l’observation par satellite depuis l’espace. Des startups comme Terradepth, Saildrone et Promare ont toutes proposé diverses conceptions de véhicules de collecte de données maritimes autonomes qui pourraient tirer parti de la robotique pour rapprocher l'observation des océans à grande échelle. Ces entreprises utilisent une technologie qui a été rendue abordable pour les budgets de démarrage grâce à la miniaturisation et aux gains d'efficacité résultant des progrès du smartphone et d'autres industries informatiques.

L'année dernière, Xprize a remis des millions de prix aux équipes qui ont participé au concours Ocean Discovery pour la cartographie autonome du fond de l'océan, ce qui se traduit par des entreprises dérivées qui ont une longueur d'avance sur le succès.

Comme dans l'espace, la collecte et l'observation des données peuvent prendre de nombreuses formes, nous pouvons donc nous attendre à voir émerger de nombreuses approches spécifiques à l'industrie pour capitaliser sur des opportunités de marché étonnamment importantes, même pour des types de données apparemment étroits. Les efforts continus pour affiner et améliorer les technologies robotiques comme la détection et la vision devraient stimuler encore plus la croissance de l'observation autonome des océans en 2020.

Logistique autonome

Les drones de haute mer ne sont pas seulement une question de collecte de données, cependant; une grande partie du marché mondial de la logistique repose toujours sur des cargos géants. La volonté d'automatiser les porte-conteneurs n'est pas nouvelle, mais elle atteint un point où nous commençons réellement à voir des véhicules de charge autonomes embarquer, y compris ce cargo chinois qui est parti de Guangdong à la fin de cette année et un navire appelé Yara Birkeland a commencé des essais à partir de Rotterdam et prévoit de fonctionner de manière totalement autonome d'ici 2022.

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2020/01/03/oceans-of-opportunity-surveying-2020s-seafaring-startup-potential/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.