L’article le plus chiant que vous n’ayez jamais lu sur BlaBlaCar, je me suis même endormi!

juillet 14, 2022 Par Vincent Vandegans

Le 18 mai 2015, BlaBlaCar signe un accord de partenariat avec la société Axa pour assurer ses utilisateurs lors de leurs déplacements. En septembre 2015, elle annonce une nouvelle levée de fonds de 200 millions de dollars dans le but d’accélérer son déploiement dans les pays d’Amérique latine et d’Asie.

En octobre 2016, BlaBlaCar signe un partenariat en France avec les sites Kombo et GoEuro basée sur une rémunération à la mise en relation.

À l’automne 2016, Frédéric Mazzella cède son poste de directeur général à Nicolas Brusson et devient président de la société

En avril 2017, le service de covoiturage annonce le lancement d’un nouveau service : la location de voiture à longue durée.

BlaBlaCar à partir de 2018

Le 30 janvier 2018, BlaBlaCar change son identité visuelle et la charte graphique de sa plateforme. En parallèle, un nouvel algorithme progressivement mis en place permet aux utilisateurs d’augmenter le nombre de trajets potentiels en proposant des étapes supplémentaires proches des lieux de départ et d’arrivée des passagers.

Le 27 avril 2018, l’entreprise annonce le rachat pour un montant non communiqué de Less, start-up créée deux années auparavant par Jean-Baptiste Rudelle, cofondateur de Criteo, et spécialisée dans le covoiturage courte-distance afin de faire profiter le service BlaBlaLines des technologies et des ingénieurs de Less. Au printemps 2018, à l’annonce du projet de loi pour la réforme de la SNCF, le site mise sa communication sur les grèves afin d’inciter les usagers à utiliser le covoiturage. Le 12 juin 2018, BlaBlaCar s’associe à Axa pour lancer une nouvelle assurance pour ses utilisateurs

En août 2018, BlaBlaCar acquiert la plateforme de covoiturage russe BeepCar.

En novembre 2018, elle rachète à la SNCF sa filiale Ouibus et annonce dans le même temps une levée de fonds de 100 millions d’euros. La SNCF entre à cette occasion au capital de la société, pour un montant non spécifié. En mars 2019, BlaBlaCar annonce que les Ouibus seront rebaptisés BlaBlaBus avant la fin de l’année 2019. BlaBlaCar souhaite implanter ces nouveaux cars à l’étranger en reliant 60 villes du Benelux et d’Allemagne. BlaBlaBus concurrence directement FlixBus, qui dispose de 95 % de parts de marché en Allemagne

Découvre ceci aussi  10 vêtements été vraiment pas chers.

Fin 2019, la société intègre le Next.

En 2020, la société complète son offre par un partenariat avec un service de trottinettes électriques, BlaBla Ride, afin de permettre aux usagers de finir les trajets automobiles effectués. La même année, durant la pandémie de Covid-19, le fonctionnement de l’entreprise se réduit à 5 % de l’activité usuelle, et la moitié des employés sont mis au chômage partiel. Par la suite, elle est contrainte d’appliquer des mesures d’hygiènes et de respect des distanciations et propose une option pour limiter le nombre de passagers, aux dépens de la rentabilité pour les conducteurs.

En mars 2021, les BlaBlaBus prennent le nom et la livrée rouge de BlaBlaCar.

Le 20 Avril 2021 l’entreprise a annoncé une levée de fonds de 115 millions de dollars, qui la valorise à 2 milliards de dollars.

La concurrence

Des services concurrents existent sur Internet, proposant le même fonctionnement d’une mise en relations d’usagers par annonces, mais souvent sans appliquer de frais de réservation comme l’entreprise BlaBlaCar. Ces services restent peu concurrentiels, étant moins développés car moins rentables et ayant un nombre de visites moins important.

Des groupes de mise en relation de covoitureurs regroupés par zone géographique ciblée existent indépendamment sur les réseaux sociaux. Ceux-ci subissent également une concurrence directe de la part de Blablacar qui propose des services locaux pour ces parts de marché.

Des services de bus tentent de s’implanter sur ce même type de marché économique et sur les grands axes de circulation.

Malgré ces alternatives, BlaBlaCar reste en situation de quasi-monopole sur le marché, avec 90 % des parts en 2015 en France

Découvre ceci aussi  12 questions et réponses à propos de Chanel, je n'en savais pas la moitié!

Pages : 1 2

Pages ( 2 sur 2 ): « Précédent1 2