L’OMS en Afrique organise des hackathons et offre des fonds de démarrage pour lutter contre COVID-19

L’Organisation mondiale de la santé en Afrique organise des hackathons virtuels et offre jusqu’à 20 000 $ en fonds d’amorçage aux finalistes avec des solutions numériques pour endiguer COVID-19.

Le bureau régional de l’agence des Nations Unies a achevé son premier défi au début du mois et en accueillera un deuxième, pour l’Afrique francophone, dans les semaines à venir, a déclaré le responsable technique de l’OMS, Moredeck Chibi, à TechCrunch.

Selon le Dr Chibi, la série WHO-AFRO Digital Hackathon vise à inciter les applications technologiques – spécifiques à l’Afrique – à freiner la propagation et l’impact négatif de COVID-19 – qui a commencé à augmenter sur le continent en mars.

Pour le premier défi virtuel, l’OMS a sélectionné les participants via un processus de candidature en ligne et les a répartis en équipes via Zoom. Les groupes ont été chargés de développer des concepts évolutifs alignés sur la stratégie de réponse COVID-19 actuelle de l’OMS, qui comprend la prévention et le contrôle des infections, la gestion des cas, la surveillance et la continuité des services de santé.

Le groupe de hackathon gagnant, dirigé par l’entrepreneur ghanéen Laud Basing, a développé un concept d’outil de dépistage – utilisable via une application mobile ou un code USSD – qui cartographie les cas de test COVID-19, les classe en fonction du risque et fournit des données aux autorités nationales pour planifier les réponses. L’équipe recevra 10 000 $ de l’OMS pour piloter son concept et un soutien pour trouver des fonds et des compétences supplémentaires.

Crédits image: Organisation mondiale de la santé Afrique

L’OMS regroupe les données sur les coronavirus dans sa base de données de suivi des incidents en Afrique.

Au début du mois de mars, les cas de COVID-19 par pays sur le continent étaient à un chiffre, mais au milieu du mois, ces chiffres avaient bondi – menant le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique Dr. Matshidiso Moeti sonner l’alarme sur le virus lors d’une conférence de presse le 19 mars. Elle a noté qu’au début du mois de mars, seuls cinq pays d’Afrique subsaharienne avaient des cas. Ce chiffre était passé à 30 en milieu de mois et s’élève désormais à 44.

Selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé, il y a eu 6023 cas de COVID-19 en Afrique subsaharienne et 240 décès confirmés liés au virus, contre 463 cas et 8 décès le 18 mars.

Le pays le plus durement touché jusqu’à présent, l’Afrique du Sud, est entré dans un lock-out imposé par le gouvernement.

Alors que COVID-19 se répand dans les principales économies africaines, les décideurs et les fondateurs se sont tournés vers le secteur technologique du continent pour façonner les réponses.

Africa Roundup: l’écosystème technologique de l’Afrique répond à COVID-19

Les banques centrales du Ghana et du Kenya se sont tournés vers l’argent mobile en tant qu’outil de santé publique, adoptant des mesures pour déplacer un plus grand volume de transactions vers les paiements numériques et loin de l’argent liquide – que l’Organisation mondiale de la santé a signalé comme un conduit pour le coronavirus.

Le plus grand incubateur d’Afrique, CcHub, a lancé un appel de fonds et ouvert pour des projets technologiques visant à limiter le COVID-19 et son impact social et économique.

Et la société panafricaine de commerce électronique Jumia a proposé aux gouvernements africains d’utiliser son réseau de livraison du dernier kilomètre pour la distribution de fournitures aux établissements de santé et aux travailleurs.

Les hackathons africains liés à COVID-19 de l’OMS ne sont pas la première fois que l’organisation se tourne vers les techniciens du continent. En 2019, la Genève Cet organisme basé a lancé le Défi de l’innovation de l’OMS – un concours destiné à façonner «des innovations locales susceptibles de résoudre les problèmes de santé en Afrique». Il a attiré 2400 entrées de 44 pays.

Les personnes intéressées à proposer une solution au prochain hackathon de l’Organisation mondiale de la santé en réponse au COVID-19 peuvent contacter le bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.



Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/06/who-africa-hosts-hackathons-offers-seed-funds-to-fight-covid-19/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.