Les livraisons de smartphones ont chuté de 13% dans le monde et COVID-19 est à blâmer

Nous savions que ça allait être mauvais – mais pas nécessairement «le niveau le plus bas depuis 2013» mauvais. Alors qu’Apple était occupée à déclarer ses revenus, Canalys vient de perdre certains de ses propres chiffres – et ils ne sont pas jolis. Après deux quarts de croissance dont nous avions tant besoin, le marché mondial des smartphones vient de prendre un grand coup. Et vous savez sans doute déjà qui est le coupable.

L’industrie mobile se joint à d’innombrables autres qui ont subi un coup dur en raison de la pandémie de COVID-19, avec des expéditions en baisse de 13% par rapport à la même période l’an dernier. Voici un graphique pour ceux d’entre vous qui sont des apprenants visuels:

L’analyste Ben Stanton a utilisé le mot «écrasé» pour décrire l’impact du nouveau coronavirus sur le marché mobile. «En février, lorsque le coronavirus était centré sur la Chine, les fournisseurs étaient principalement préoccupés par la façon de construire suffisamment de smartphones pour répondre à la demande mondiale», écrit-il. «Mais en mars, la situation s’est retournée. La fabrication de smartphones s’est maintenant rétablie, mais alors que la moitié du monde entrait en lock-out, les ventes ont chuté.

Ce fut d’abord l’impact sur la chaîne d’approvisionnement mondiale, qui est centrée en Asie, ainsi qu’une baisse de la demande des consommateurs en Chine. Alors que l’Europe, les États-Unis et d’autres endroits continuent de vivre sous abri sur place, la demande sur ces marchés a subi un coup important. Les gens sont coincés à l’intérieur et beaucoup ont perdu leur emploi – ce n’est pas vraiment le moment idéal pour envisager de débourser plus de 1000 $ pour ce qui semble encore un luxe pour beaucoup.

Samsung a repris la première place, tout en perdant des chiffres importants. Huawei et la société numéro deux, Huawei, ont baissé de 17% pour le trimestre. Apple, au troisième rang, a perdu 8%. Les fabricants chinois Xiaomi et Vivo ont enregistré des gains, respectivement de 9 et 3%.

Il y aura aussi des temps difficiles à venir. Selon Stanton, «la plupart des sociétés de smartphones s’attendent à ce que le T2 représente le pic de l’impact du coronavirus.» Apple a noté l’incertitude de ses propres bénéfices en choisissant de ne pas publier de guidance pour le prochain trimestre.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/30/smartphone-shipments-dropped-13-globally-and-covid-19-is-to-blame/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.