Les États-Unis tirent la règle qui aurait rendu plus difficile pour les entreprises américaines de vendre à Huawei

Le ministère américain du Commerce a retiré une réglementation potentielle qui aurait rendu plus difficile la vente de sociétés américaines à Huawei, selon des sources qui se sont entretenues avec le le journal Wall Street, après que le Pentagone et le Département du Trésor ont protesté contre la règle.

À l'heure actuelle, les entreprises américaines peuvent vendre des puces ou d'autres produits électroniques à Huawei à partir de leurs sites à l'étranger sans licence d'exportation tant que ces produits sont fabriqués avec moins de 25% de matériaux ou de brevets qui ne sont pas fabriqués par des entreprises américaines.

Cependant, le Département du commerce avait proposé une nouvelle règle au Bureau de la gestion et du budget (OMB) qui aurait abaissé ce pourcentage à 10%. Le Pentagone s'est apparemment opposé à ce changement parce qu'il pensait que cela nuirait aux entreprises américaines en limitant les quantités qu'elles pourraient vendre à Huawei, et le Département du commerce a retiré la règle de l'OMB.

Huawei reste effectivement sur la liste noire des États-Unis après que le président Trump a déclaré un décret exécutif en mai dernier interdisant aux entreprises américaines de travailler avec l'entreprise sans licence du gouvernement américain. Cela signifie, par exemple, que Google ne peut pas autoriser Android à Huawei à utiliser sur les téléphones Huawei. Mais certaines entreprises vendent encore en partie à Huawei, et la règle qui vient d'être tirée par le Département du commerce aurait rendu la vente à Huawei encore plus difficile qu'elle ne l'est déjà.

Huawei et le Département du commerce n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Traduit de la source : https://www.theverge.com/2020/1/24/21080927/huawei-us-pentagon-defense-commerce-treasury-department

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.