Les capital-risqueurs discutent de la nouvelle normalité d’edtech après COVID-19

Il ne fait aucun doute que le coronavirus a eu un impact monumental sur la façon dont nous considérons la relation entre la technologie et l’éducation. Pour l’instant, les étudiants apprennent de chez eux. Mais que se passe-t-il quand ils retournent à l’école?

Reprenant là où nous nous étions arrêtés dans le sondage de la semaine dernière, nous avons demandé aux meilleurs investisseurs de l’espace leurs prédictions sur ce qui nous attend une fois que la vie reprendra son cours normal. Un investisseur a expliqué qu’en mars, il avait passé un tiers de son temps dans edtech. Maintenant, ils passent presque tout leur temps à vérifier les startups. Un autre a déclaré que le secteur était toujours sous-financé. Le temps nous dira si les capital-risqueurs deviennent plus optimistes dans le secteur, et plus important encore, si l’adoption par les écoles aux budgets stricts devient plus clémente.

Une statistique sévère résume assez bien la dynamique d’adoption et d’investissement: selon Tetyana Astashkina et Jean Hammond de Learn Launch, moins de 5% des 1,6 billion de dollars dépensés pour l’éducation aux États-Unis sont attribués à edtech. Voyons si d’autres investisseurs pensent que ce pourcentage progressera après la fin de la pandémie.

  • Jenny Lee, GGV
  • Tetyana Astashkina, LearnLaunch
  • Jean Hammond, LearnLaunch
  • Marlon Nichols, MaC Venture Capital
  • Mercedes Bent, Partenaires Lightspeed Venture
  • Jennifer Carolan, Atteindre le capital
  • Shauntel Garvey, Atteindre le capital
  • Jan Lynn-Matern, Emerge Education
  • Tory Patterson, Owl Capital
  • Ian Chiu, Owl Capital
  • Tony Wang, 500 startups

Leurs réponses ont été modifiées pour plus de clarté et de longueur.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/14/venture-capitalists-chat-edtechs-new-normal-after-covid-19/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.