Les actions se redressent à nouveau alors que les nouveaux cas COVID-19 montrent des signes de ralentissement

Tous les principaux indices ont augmenté mercredi, tirés par le Dow Jones Industrial Average, qui a augmenté de 3,44% pour clôturer au-dessus de 23 000 pour la première fois depuis le 13 mars.

Les investisseurs ont semblé encouragés par les commentaires du directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses Anthony Fauci, qui a déclaré mercredi que le nombre de décès aux États-Unis à cause de COVID-19 était inférieur à celui initialement modélisé. Il a averti que le nombre de décès continuera de grimper même si les nouveaux cas ralentissent.

L’action mercredi a fait suite à des rassemblements plus tôt cette semaine. Néanmoins, il convient de noter que le Dow Jones Industrial Average a encore clôturé en dessous du plus haut d’hier de 23 537,44, ce qui suggère que cela pourrait être une course baissière.

Voici la répartition à la clôture:

  • Le Dow Jones a augmenté de 3,44%, ou 779,71 points, pour clôturer à 23 433,57
  • Le S&P 500 a augmenté de 3,41%, ou 90,57, pour clôturer à 2 749,98.
  • Le NASDAQ a bondi de 2,58%, ou 203,64 points, pour clôturer à 8 090,90

Les actions ont également été soutenues par les prix du pétrole et les nouvelles selon lesquelles le candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders, dont les politiques ont alimenté les inquiétudes concernant la hausse des impôts, abandonnait la course.

Le transport a connu une bosse aujourd’hui. Uber a augmenté de 4,66% pour clôturer à 26,94 $. C’est encore plus de 34,7% de moins que le sommet de 41,27 $ atteint en février cette année. Pendant ce temps, Lyft a également vu ses actions augmenter de 7,78% pour clôturer à 29,64 $. Encore une fois, c’est la même histoire qu’Uber. Le cours de l’action de Lyft est toujours en baisse – environ 45% – par rapport aux sommets de l’année.

Parmi les chefs de file d’aujourd’hui figurent les compagnies aériennes, qui ont été l’une des industries les plus durement touchées à l’ère COVID-19. United a mené le peloton avec une hausse de 12,38% pour clôturer à 27,51 $, suivi par American Airlines et Delta, qui ont augmenté de 109,% et 4,4% respectivement. Tesla a connu une journée volatile qui s’est terminée presque là où elle a commencé, avec une augmentation de 0,62% pour clôturer à 548,84 $.

Les constructeurs automobiles ont également vu leurs actions augmenter. Les actions de GM ont augmenté de 8,59% pour clôturer à 23,13 $, tandis que Ford a augmenté de 6,59% à 5,03 $ et Fiat Chrysler Automobiles a clôturé en hausse de 3,15% à 7,86 $ par action.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/08/stocks-rally-again-as-new-covid-19-cases-show-signs-of-slowing/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.