Les actions affichent le pire trimestre depuis la crise financière de 2008

Le premier trimestre de 2020 s’est terminé par un gémissement – le Dow Jones Industrial Average, le S&P 500 et le NASDAQ affichant leur pire trimestre depuis des décennies – alors que la pandémie de COVID-19 continue de provoquer de l’incertitude et de la volatilité dans tous les principaux indices boursiers.

Au début du trimestre, nous nous baignions toujours dans un marché haussier d’une décennie. La pandémie mondiale et les ravages économiques qu’elle a causés ont mis fin à ces jours de halcyon. Tous les principaux indices américains sont tombés en territoire baissier le 12 mars, après avoir perdu les 20% requis par rapport aux sommets récents.

Les montagnes russes se sont poursuivies, les actions remontant le fond, remontant périodiquement, pour retomber à nouveau lorsque l’épicentre de la pandémie s’est déplacé de la Chine vers l’Europe et maintenant les États-Unis. Le nombre de cas aux États-Unis a incité les États à émettre des ordonnances de séjour à domicile, ce qui freine les affaires comme d’habitude. En conséquence, les allocations de chômage sont montées en flèche. La semaine dernière seulement, environ 3,3 millions d’Américains ont déposé des demandes de prestations de chômage, un nombre éclipsant lors de la crise économique de 2008.

Le projet de loi de relance économique, connu sous le nom de CARES Act, ainsi qu’une série de mesures prises par la Réserve fédérale ont donné un coup de pouce. Mais la volatilité continue. Pour le trimestre, Dow Jones est en baisse de 24,08%, tandis que le S&P est en baisse de 20,67% et le NASDAQ de 15,3%.

Voici la ventilation de ce qui s’est passé aujourd’hui.

  • Dow Jones Industrial Average: baisse de 1,85%, ou 413,11, à 21 914,37
  • S&P 500: glissé de 1,61%, ou 42,18, à 2 584,47
  • Nasdaq Composite: en baisse de 0,95%, ou 74,05, à 7 700,10

Tous les secteurs sont en baisse aujourd’hui à l’exception du secteur de l’énergie, qui a connu une remontée après avoir été battu pendant des semaines. Pendant ce temps, les investisseurs ont fui les actions pour les bons du Trésor, faisant baisser les rendements. Exemple: les rendements américains à 10 ans ont baissé de 64% au premier trimestre.

Les actions SaaS ont chuté plus que la plupart des actions technologiques dans le commerce d’aujourd’hui, avec l’indice cloud Bessemer un peu plus de 2,5%. L’indice, qui suit un panier d’actions SaaS et cloud, est en retrait d’environ 20% par rapport à ses sommets récents. Actions de sociétés de logiciels modernes et donc toujours techniquement dans un marché baissier, bien que juste. Si les gains récents se maintiennent, l’indice représentera environ 10% de son terrain perdu depuis les récents creux.

Enveloppant sur les crypto-monnaies alors que nous clôturons le livre sur le trimestre, le bitcoin a enregistré une perte nette pour la période. Cela vaut un peu plus de 6 400 $ au moment où nous écrivons cet article.

Quel quart. Quel quart de surprises et de bouleversements et de coupes dans les attentes et d’espoir dévalorisé. Voici un meilleur Q2 si nous pouvons y arriver.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/03/31/stocks-post-worst-quarter-since-2008-financial-crisis/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.