L'écran de 48 pouces de Byton n'est peut-être pas aussi distrayant qu'il n'y paraît

Une voiture avec un écran de 48 pouces sur le tableau de bord sonne comme un cauchemar au volant distrait, et pour être honnête, cela pourrait probablement être le cas. Mais deux ans après que Byton ait taquiné l'idée dans un concept-car qui a fait ses débuts au Consumer Electronics Show 2018, la startup chinoise EV est revenue au CES et a offert une chance de conduire son SUV électrique dans le but de prouver que son écran de capture de titres ne pourrait pas être aussi problématique qu'il y paraît.

Mercredi soir, j’ai passé une quinzaine de minutes au volant de la deuxième unité de préproduction de la voiture de Byton – le SUV M-Byte – à faire le tour d’un parking à côté du casino Bally. Ce n'était pas assez de temps pour repartir avec des sentiments complets sur la façon dont la voiture conduisait, et l'intérieur et le logiciel étaient dans un état trop inachevé pour que je puisse recueillir plus que les impressions les plus élémentaires.

Je peux dire que l'écran de 48 pouces a moins attiré mon attention que je ne le pensais. Cela tient en partie au fait qu'il est conçu de manière à ce qu'il semble s'enfoncer dans le tableau de bord. Cela m'a permis de regarder littéralement au-delà en conduisant (même si je mesure six pieds). Si quoi que ce soit, j'ai trouvé que le petit écran tactile intégré au volant était plus distrayant, car il semblait quelque peu contre nature d'avoir un écran aussi près de mon visage que je ne tiens pas activement.

Une autre chose qui a aidé, c'est que Byton a fait des choix de conception qui atténuent la présence de l'écran principal. L'interface utilisateur est divisée en sections qui peuvent être personnalisées avec différents widgets, mais chacune de ces sections peut également être désactivée. L'interface globale a également été conçue pour être assez minimaliste. Les vidéos ne peuvent pas être lues lorsqu'elles sont en mouvement, et même ces widgets ne sont pas mis à jour tant que la voiture n'est pas arrêtée.

«Nous nous efforçons de le rendre moins distrayant pour le conducteur», m'a dit plus tôt cette semaine Jeff Chung, vice-président de l'ingénierie numérique de Byton. «Nous effectuons de nombreux tests utilisateurs pour comprendre la charge cognitive de chaque conducteur ou passager, avec des personnes à l'intérieur de l'entreprise et des zones géographiques externes et différentes. Et même si nous avons un grand écran, vous remarquerez que nous essayons d'adopter une approche plus simpliste. "

Que l'écran de 48 pouces soit nécessaire est une question entièrement différente. Je veux dire, bien sûr, ce n'est pas nécessaire, peu importe à quel point Byton (et des entreprises comme elle) poussent l'idée que ce type de technologie aide à transformer une voiture en une chose connectée qui peut aider à «donner du temps aux utilisateurs», comme l'a dit Chung. . L'affichage pourrait avoir plus de sens dans un monde de véhicules entièrement autonomes, mais son existence, sans parler de sa taille, n'est pas cruciale pour la fonction de base des voitures modernes.

Mais alors que l'écran massif de Byton peut ressembler à une valeur aberrante, la startup est loin d'être la seule entreprise à essayer quelque chose comme ça. Tesla a construit sa marque autour des grands écrans de ses voitures. D'autres startups comme Byton suivent ses traces sur grand écran. La voiture que Sony a dévoilée cette semaine avait un ensemble d'écrans couvrant le même tableau de bord. Enfer, même la nouvelle Escalade de Cadillac comportera un écran de tableau de bord de 38 pouces.

En ce sens, il semble être une folle course de se fier à Byton seul pour dire si nous devrions mettre une technologie comme celle-ci dans nos véhicules alors que c'est vraiment le genre de question que nous ferions mieux de nous répondre.

Traduit de la source : https://www.theverge.com/2020/1/9/21058086/byton-m-byte-first-drive-electric-car-prototype-48-inch-screen-ces-2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.