Le procureur général de l'État de New York aurait ouvert une enquête sur WeWork – TechCrunch

Le procureur général de l'État de New York aurait ouvert une enquête sur WeWork. Selon Reuters, les questions posées par le NYAG incluent si le fondateur et ancien PDG de WeWork, Adam Neumann, s’était engagé dans des opérations avec tiers.

Un porte-parole de WeWork a déclaré dans un courriel que «nous avons reçu une demande du bureau du procureur général de l’État de New York et coopérons dans cette affaire». TechCrunch a également contacté le bureau du procureur général de l’État de New York pour obtenir ses commentaires. WeWork a son siège à New York.

Cela se produit moins d’une semaine après que Bloomberg a annoncé que WeWork faisait l’objet d’une enquête de la US Securities and Exchange Commission sur des violations potentielles de règles liées à son introduction en bourse annulée.

La société mère de WeWork, The We Company, a annoncé le 30 septembre le retrait de son dépôt S-1 pour un premier appel public à l'épargne, peu après la démission de Neumann en tant que PDG. Outre les questions relatives à la situation financière de la société, le drapeau rouge des investisseurs était que Neumann avait emprunté contre ses actions WeWork et loué des propriétés qu’il possédait à la société.

Une entité contrôlée par Neumann a également vendu à la société le droit d'utiliser le mot «Nous» pour 5,9 millions de dollars. Il a ensuite demandé à la société de résilier l'accord et a restitué l'argent après des critiques publiques.

Après avoir reçu une bouée de sauvetage de l'investisseur SoftBank D'une valeur pouvant atteindre 8 milliards de dollars, WeWork a engagé d'importantes mesures de réduction des coûts, notamment des licenciements chez Meetup, qu'elle a acquis pour 200 millions de dollars en 2017.

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/11/18/new-york-state-attorney-general-reportedly-investigating-wework/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.