Le PDG de YC, Michael Seibel, dévoile la première journée de démonstration en ligne de son accélérateur

La journée de démonstration de Y Combinator a historiquement attiré des foules d’investisseurs et de journalistes dans un grand entrepôt pour regarder des centaines de startups sortir pour la première fois. Pensez à des présentations de deux minutes, un large public et des tonnes de possibilités de réseautage après.

Cette année, citant des préoccupations concernant COVID-19, l’accélérateur a annulé sa journée de démonstration en personne et l’a déplacée en ligne uniquement, une semaine plus tôt que prévu. Vous devez être pré-approuvé pour accéder à la liste des entreprises, et plus de 1 200 investisseurs RSVPd.

Donc, même s’il n’y aura pas la vague habituelle de tweets en direct et de rapports sur le terrain, TechCrunch a rattrapé le PDG de YC, Michael Seibel, pour aller dans les coulisses du lot de cette année, néanmoins. Il s’agit de la deuxième participation de Seibel en actions, nous avons donc ignoré le ménage et nous sommes mis à la bonne place.

SAN FRANCISCO, CA – 07 SEPTEMBRE: Y Combinator Partner Michael Seibel parle sur scène pendant le jour 3 de TechCrunch Disrupt SF 2018 au Moscone Center le 7 septembre 2018 à San Francisco, Californie. (Photo par Kimberly White / Getty Images pour TechCrunch)

Cliquez ci-dessous pour écouter un clip; vous pouvez entendre l’épisode entier après le saut.

Seibel a expliqué comment la démolition de YC les a conduits au nouveau format de Demo Day et comment les investisseurs ont pesé sur les changements au sein de l’incubateur. Parmi les autres sujets que nous avons abordés figurent ses conseils sur ce que les entreprises envisagent de postuler et sur ce qu’est un post-mortem YC dans le monde.

Seibel, se remémorant ses débuts dans les startupland en 2006, a également fait allusion à un secteur qui, selon lui, pourrait bientôt faire son retour: le logiciel.

« Une fois que les gens se rendront compte que la mise en place et l’exploitation de logiciels et l’obtention de clients sont plus rapides et moins chères que presque toute autre idée de démarrage, ils se précipiteront vers cela. Et donc ça va être vraiment excitant de voir ce que les gens font le soir et le week-end et sur quels produits les gens commencent à travailler », a-t-il déclaré.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/03/16/yc-ceo-michael-seibel-opens-up-about-his-accelerators-first-online-only-demo-day/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.