Le PDG de Microsoft affirme que les portes dérobées de chiffrement sont une «idée terrible»

Alors qu'Apple se prépare à un autre combat de cryptage, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a proposé des messages mitigés sur la question du cryptage. Lors d'une réunion lundi avec des journalistes à New York, Nadella a réitéré l'opposition de la société aux portes dérobées du cryptage, mais a exprimé son soutien timide pour des solutions juridiques et techniques à l'avenir.

"Je pense que les portes dérobées sont une idée terrible, ce n'est pas la façon de procéder", a déclaré Nadella. «Nous avons toujours dit que nous nous soucions de ces deux choses: la confidentialité et la sécurité nationale. Nous avons besoin d'une solution juridique et technique dans notre démocratie pour faire de ces deux priorités. »

Dans ce sens, Nadella a exprimé son soutien aux principaux systèmes d'entiercement, dont des versions ont été proposées par des chercheurs dans le passé.

Les systèmes de cryptage des appareils d'Apple sont devenus un sujet de controverse après une fusillade en 2016 à San Bernardino, qui a conduit à une poussée juridique houleuse pour forcer Apple à déverrouiller le téléphone. Ce combat s'est finalement terminé dans une impasse, mais beaucoup ont vu la récente fusillade dans une base navale de Pensacola comme un endroit potentiel pour reprendre le combat. Engagé par un ressortissant saoudien en cours de formation au pilotage avec l'US Navy, la fusillade a déjà été qualifiée d'acte terroriste par le FBI et a entraîné la suppression de 21 autres stagiaires saoudiens du programme. Deux téléphones liés à l'agresseur sont toujours soumis au cryptage de l'appareil d'Apple et restent inaccessibles aux enquêteurs.

Mais Nadella s'est contentée de dire simplement que les entreprises ne pourraient jamais fournir de données dans de telles circonstances, ou qu'Apple ne devrait pas fournir une modification iOS jailbreakée dans ces circonstances. "Nous ne pouvons pas prendre des positions dures de tous les côtés … [mais s'ils le font] en me demandant une porte dérobée, je dirai non." Nadella a poursuivi, "J'espère que dans notre démocratie ce sont les choses qui arriver à des solutions législatives.

C'est un ton beaucoup plus doux que celui de Microsoft lors de l'affaire San Bernardino en 2016. À l'époque, Microsoft a exprimé son soutien "sans réserve" à la position d'Apple dans l'affaire, et s'est joint à Apple pour s'opposer à certaines des factures de cryptage poussées à la suite du procès. .

Traduit de la source : https://www.theverge.com/2020/1/13/21064267/microsoft-encryption-backdoor-apple-ceo-nadella-pensacola-privacy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.