Le groupe converti de la Grèce lève 1,2 million d’euros pour donner une visibilité au commerce électronique à FMCG

Convert Group, une start-up basée à Athènes qui propose un SaaS pour aider les marques FMCG (biens de consommation à évolution rapide) à comprendre leurs performances dans le commerce électronique, a levé 1,2 million d’euros de financement de démarrage.

L’investissement provient d’Uni.fund, qui est soutenu par la plate-forme d’investissement EquiFund (une initiative créée par la coopération entre la République hellénique et le FEI). C’est la première fois qu’une entreprise par ailleurs amorcée obtient des financements externes depuis sa création en 2014 et propose initialement des services de conseil en e-commerce.

Le produit de base de la startup – baptisé «eRetail Audit» – est décrit comme une plate-forme en ligne qui fournit des données de part de marché du commerce électronique pour les produits de consommation «à guichets fermés» (en valeur, en unités et en volume). Il le fait en s’associant à diverses grandes plates-formes et magasins de commerce électronique – dans des transactions données pour données – afin de pouvoir ensuite fournir des données agrégées en temps réel à ses propres clients de marque FMCG.

Plutôt que de concurrencer les géants du marketing, Nielsen et IQVIA, il a signé des partenariats stratégiques comme une autre voie d’accès au marché, basée sur le partage des revenus – ce qui est assez délabré pour une opération originaire de Grèce.

« Aussi étrange que cela puisse paraître, la part de marché du commerce électronique [data] pour les FMCG en valeur, en volume ou en unités était pratiquement inexistant à travers le monde », me dit Panayotis Gezerlis, fondateur et PDG de Convert Group. «Des entreprises comme Nielsen, IRI et IQVIA ne disposaient que de solutions pour l’écosystème traditionnel de la vente au détail et n’étaient pas préparées à la vitesse fulgurante des ventes en ligne de FMCG qui augmentaient. Nous avons créé une plate-forme appelée eRetail Audit qui se connecte au détaillant en ligne en temps réel, sur un modèle sans données pour données, et nous avons réussi à saisir les ventes en ligne avec une précision et des détails extrêmes, par SKU avec une agrégation au niveau du panier et des données marketing « .

À cette fin, Convert Group prétend avoir saisi l’ensemble du marché grec, un an après le passage du conseil à un modèle SaaS (une décision que Gezerlis attribue à la première employée du Groupe Convert, Elena Chailazopoulou, qui est maintenant directrice générale adjointe et directrice de l’innovation produit et détient parts égales au démarrage).

Deux ans plus tard, Convert Group s’est étendu à l’Italie et à l’Espagne et a des contrats annuels qui incluent 10 des 15 plus grands fabricants de produits de grande consommation tels que L’Oréal, P&G, Unilever, J&J, The Coca-Cola Company, Nestle, RB, GSK, Henkel , Bayer, Heineken, Barilla, Colgate Palmolive, Piere Fabre, Abbott et autres. Cela a également vu le partenaire de démarrage avec des «centaines» de détaillants en ligne, y compris les acteurs dominants Carrefour et Ahold Delhaize.

Parallèlement, en novembre 2019, la société a lancé «eRetail Content», qui permet aux marques de concevoir leur «parfaite présence sur l’étagère numérique» pour les produits vendus en ligne. Le SaaS offre trois couches aux entreprises de commerce électronique: distribution de contenu de produits de commerce électronique des fabricants aux détaillants en ligne (photos, vidéos, ingrédients, descriptions optimisées pour le référencement, caractéristiques, termes consultables et suggestions de catégories); surveillance de la conformité et de la disponibilité du contenu du commerce électronique par les fabricants; et le suivi sur site et hors site des activations de commerce électronique par les fabricants et les détaillants en ligne tels que les newsletters, les publications sur les réseaux sociaux, les bannières d’affichage sur site et les annonces textuelles Google AdWords.

Et la semaine dernière, Convert Group a annoncé son troisième produit: un marché de données pour le commerce électronique, ou, comme l’appelle Gezerlis, «le SimilarWeb des données transactionnelles de commerce électronique». Il cible initialement l’industrie des soins de santé grand public et les données des grands comptes pour les pharmacies en ligne, mais s’étendra bientôt à davantage de secteurs verticaux du commerce électronique tels que l’épicerie en ligne et les produits de beauté en ligne.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/03/06/convert-group/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.