L’agence spatiale européenne vient de lancer un satellite pour étudier les planètes en dehors de notre système solaire – TechCrunch

L'Agence spatiale européenne (ESA) a lancé un satellite tôt ce matin, à bord d'une fusée russe Soyouz qui a décollé du Centre spatial guyanais en Guyane française. Au sommet du Soyouz se trouve le soi-disant «satellite caractérisant l'exoplanète» (CHEOPS en abrégé) qui se déploiera en orbite autour de la Terre, où il aura une meilleure vue des étoiles à proximité dont nous avons précédemment déterminé que les planètes se trouvent sur leurs orbites respectives. .

CHEOPS cherchera spécifiquement à repérer les «exoplanètes» (planètes qui se trouvent en dehors de notre propre système solaire) lorsqu'elles passent devant leurs étoiles – à quel point elles deviennent observables car elles bloquent une partie de la lumière émise par les soleils lointains. Le satellite cherchera en particulier à suivre de grandes planètes, avec des tailles allant de plus grandes que la Terre à celles plus proches de nos propres géantes gazières de taille moyenne comme Neptune.

La principale chose qu'il cherchera à découvrir à propos de ces exoplanètes est leur densité, ou si elles sont plus rocheuses comme la Terre et Mars, ou plus gazeuses comme Saturne, Jupiter et Uranus. C'est un ingrédient clé pour déterminer l'habitabilité potentielle d'une planète.

Dès ce matin, CHEOPS a pris contact avec une station au sol antarctique, il semble donc que tout a été planifié en termes de livraison orbitale et d'exploitation. La fusée Soyouz qui l'a livrée a également transporté un certain nombre d'autres charges utiles, y compris des satellites scientifiques et de recherche supplémentaires destinés à l'ESA, à l'Agence spatiale nationale française, etc.

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/18/europes-space-agency-just-launched-a-satellite-to-study-planets-outside-our-solar-system/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *