La start-up indienne de l'éducation Byju devient rentable – TechCrunch

L'une des plus grandes startups technologiques indiennes ne perd plus d'argent. La start-up de technologie de l'éducation Byju’s a enregistré mardi un bénéfice net de 2,8 millions de dollars sur un chiffre d’affaires de 188,8 millions de dollars pour l’exercice clos en mars de cette année.

Au cours de la même période, les revenus de Byju ont augmenté à 208 millions de dollars, contre 73,2 millions de dollars il y a un an. La start-up de huit ans basée à Bangalore, qui était évaluée à 5,75 milliards de dollars lors de son précédent cycle de financement plus tôt cette année, a déclaré qu'elle était en passe de doubler ses revenus pour atteindre 422 millions de dollars d'ici le 31 mars 2020.

Anita Kishore, Chief Strategy Officer chez Byju’s, a déclaré mercredi à TechCrunch dans une interview que la startup avait inclus les taxes et toutes les autres dépenses dans son bénéfice net. «Nous sommes désormais rentables», a-t-elle déclaré.

En comparaison, Byju’s avait déclaré une perte nette de 4 millions de dollars sur des revenus de 69 millions de dollars au cours de l’exercice qui s’est terminé en mars dernier.

L'amélioration de la situation financière de la startup intervient alors qu'elle travaille à courtiser les étudiants à son service d'abonnement – bien que sa tactique pour inscrire des clients ait été critiquée (paywalled).

La start-up, qui aide tous les enfants scolarisés à comprendre des sujets complexes grâce à son application où les tuteurs utilisent des objets de la vie réelle tels que la pizza et le gâteau, a amassé 2,8 millions d'abonnés payants, contre 2,4 millions en juillet, a-t-elle déclaré. Au total, il compte 40 millions d'utilisateurs enregistrés.

Byju’s, qui prépare également les étudiants à suivre des cours de premier cycle et des cycles supérieurs, a déclaré que son application éducative gagne du terrain dans les petites villes et villages indiens. Ses abonnés hors des métropoles représentent déjà 60% de sa base de clients payants, a-t-il précisé.

Mrinal Mohit, directeur des opérations de Byju’s, a déclaré que la startup explorera bientôt plus de nouveaux produits, y compris le tutorat en ligne de Byju pour «accélérer encore la croissance et la rentabilité au cours de l’année à venir».

Pour courtiser les utilisateurs en dehors des grandes villes, Byju’s a peaufiné les accents anglais dans son application et s’adapte à différents systèmes éducatifs. Mohit a déclaré que la startup prévoit de lancer des programmes en langues vernaculaires.

«Nous nous sommes toujours concentrés sur une croissance durable et nos efforts continueront de viser à créer des expériences d'apprentissage qui aideront les élèves à devenir de meilleurs apprenants. (…) Nous croyons fermement que nous avons la capacité de créer un produit mondial qui peut révolutionner l'apprentissage pour les étudiants du monde entier », a-t-il déclaré.

La startup a précédemment déclaré qu'elle prévoyait de pénétrer les marchés américain, britannique, australien et néo-zélandais. Plus tôt cette année, il a acquis Osmo, une start-up d'apprentissage basée aux États-Unis, populaire auprès des enfants âgés de cinq à 12 ans, pour 120 millions de dollars. Osmo cette année a dévoilé un nouveau produit destiné au marché des enfants d'âge préscolaire.

Byju’s, qui a levé 925 millions de dollars à ce jour, fait maintenant partie d’un très petit club de startups rentables dans le pays.

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/17/byjus-profitable-fy-2019/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *