John Legere quitte le poste de PDG de T-Mobile, remplacé par le député Mike Sievert le 1er mai – TechCrunch

Il n’aurait pas l’intention de reprendre WeWork, mais John Legere est sur le point de quitter le poste de PDG de T-Mobile, le transporteur qui fusionne actuellement avec Sprint, une entreprise contrôlée par SoftBank. Aujourd'hui, le transporteur et Legere ont confirmé que Mike Sievert – l'actuel chef de l'exploitation de T-Mobile – succédera à Legere en tant que PDG le 1 er mai 2020. Legere restera au conseil d'administration.

Ni Legere ni T-Mobile n’ont fait de commentaires sur son prochain déménagement, et plus particulièrement sur le point de savoir si cela lui ouvrirait la voie pour lui permettre d’occuper le poste de haut niveau chez WeWork. Il avait été rapporté que Legere – en quelque sorte un spécialiste du redressement – se préparait à occuper ce poste très en difficulté dans cette nouvelle entreprise de bureaux, qui a dû mettre fin à son introduction en bourse plus tôt cette année après avoir affiché de piètres résultats financiers dans une gestion douteuse qui a non seulement conduit à le départ de son fondateur Adam Neumann en tant que PDG, mais une forte dévaluation de la société qui a eu pour résultat que SoftBank, en tant que créancier majeur, en a pris le contrôle.

Les informations faisant état de l'arrivée de Legere pour réparer des problèmes chez WeWork semblaient être réfutées assez rapidement. Cependant, les mêmes "sources" qui ont annulé cette histoire ont également insisté sur le fait qu'il n'avait "aucune intention" de quitter T-Mobile, de sorte que les rumeurs de WeWork (ou les pensées d'autres rôles de SoftBank, par exemple) soient de nouveau sur la table. Nous avons directement demandé à Legere et nous mettrons à jour ce message s’il répond.

Legere est chez T-Mobile depuis 2012, où il a utilisé sa personnalité irrévérencieuse pour se lancer directement dans le secteur tout en positionnant le transporteur – qui a longtemps traîné derrière des concurrents plus importants comme AT & T et Verizon (qui nous appartient) – comme une histoire de croissance et différente de la meute (d’où la stratégie marketing «un-carrier»).

Sievert sera chargé de poursuivre sur cette voie, a déclaré T-Mobile, "démontrant que T-Mobile restera une force perturbatrice sur le marché américain du sans fil au profit des consommateurs."

«J'ai embauché Mike en 2012 et j'ai une grande confiance en lui. Je l'ai encadré alors qu'il assumait des responsabilités de plus en plus vastes, et il est absolument le bon choix en tant que prochain PDG de T-Mobile », a déclaré Legere dans un communiqué. «Mike est bien préparé pour mener T-Mobile dans l’avenir. Il comprend parfaitement où T-Mobile a été et où il doit aller pour rester la société la plus innovante du secteur. Je suis extrêmement fier de la culture et de l'enthousiasme que nous avons construits pour défier le statu quo et de notre engagement continu à donner la priorité aux clients. »

"La culture Un-Carrier, que tous nos employés vivent au quotidien, ne changera pas", a déclaré Sievert dans un communiqué séparé. «T-Mobile ne concerne pas qu'un seul individu. Notre société repose sur une équipe de direction extrêmement compétente et des milliers d’employés talentueux, dévoués et obsédés par la clientèle. À l'avenir, ma mission consiste à tirer parti de la réputation de T-Mobile, leader du secteur, qui permet aux employés de fournir une expérience client exceptionnelle et de positionner T-Mobile non seulement en tant que principal opérateur de téléphonie mobile, mais également en tant qu'une des sociétés les plus admirées des États-Unis. ”

Qu'il s'agisse ou non d'un signe que SoftBank a effectivement un travail en vue pour Legere au sein d'une autre société de son portefeuille, telle que WeWork, le changement de garde est logique, car la fusion avec Sprint laisserait un point d'interrogation quant à qui dirigerait l'entreprise combinée. Les deux sociétés étaient sur le point de publier une équipe de direction pour les activités fusionnées plus tôt cette année, mais cela n'a pas encore été fait. La fusion devrait être achevée au début de l’année prochaine.

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/11/18/john-legere-is-stepping-down-as-ceo-of-t-mobile-succeeded-by-deputy-mike-sievert-on-may-1/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.