Facebook s’engage à payer les travailleurs «contingents» affectés par la réponse des coronavirus des entreprises

Hier soir, dans une démarche que toutes les entreprises devraient chercher à imiter, Microsoft a annoncé qu’elle continuerait de payer les travailleurs horaires touchés par les fermetures de bureaux alors que l’entreprise répond à l’épidémie de coronavirus aux États-Unis.

Maintenant, Facebook semble emboîter le pas, selon un communiqué de la société:

«Nous travaillons en étroite collaboration avec nos fournisseurs pour nous assurer de prioriser la santé et la sécurité de notre équipe. Facebook paiera les travailleurs occasionnels qui ne peuvent pas travailler en raison de la réduction des besoins en personnel lors du travail bénévole à domicile, lorsque nous fermons un bureau, lorsque nous choisissons d’envoyer un employé à la maison ou lorsqu’il est malade », Chloé Meyère, Facebook Le porte-parole de l’entreprise a écrit dans un e-mail.

Dans un article de blog annonçant la décision de Microsoft, le président de la société, Brad Smith, a écrit:

« Alors que le travail de protection de la santé publique doit s’accélérer, l’économie ne peut pas se permettre de ralentir. En tant qu’entreprise, nous nous engageons à faire de la santé pubienne notre première priorité et faire ce que nous pouvons pour faire face à l’impact économique et social de COVID-19. Nous sommes conscients que ce qui est abordable pour un grand employeur peut ne pas l’être pour une petite entreprise, mais nous pensons que les grands employeurs qui peuvent se permettre de prendre ce type de mesure devraient envisager de le faire. « 

Plusieurs entreprises technologiques ont demandé à leurs employés de travailler à domicile dans des endroits où des cas de COVID-19 ont été identifiés, comme l’État de Washington et la Californie, notamment Google, Lyft et Square. Les inquiétudes concernant le COVID-19 ont également conduit à l’annulation d’événements majeurs, comme le Mobile World Congress et la conférence des développeurs d’E / S de Google.

Les entreprises technologiques ont créé un système de travail à double classe ces dernières années, en gardant leur personnel plus technique et axé sur les produits en tant que travailleurs à temps plein pour l’entreprise principale, tout en exportant des éléments de main-d’œuvre vers des entreprises tierces. Ce système basé sur une classe proche a soulevé les sourcils et la colère, en particulier lorsque les célèbres bus de la technologie ont été attaqués par le public. Passer à la compétition, ou à tous les travailleurs, ce n’est pas seulement une bonne RP, mais c’est aussi ça, c’est simplement une bonne éthique.

Peut-être que la situation actuelle aidera davantage d’entreprises technologiques à intégrer davantage de leurs effectifs en interne. Qu’il s’agisse de la dépendance d’Alphabet à l’égard des intérimaires, de l’externalisation du travail de modération par Facebook, ou simplement de l’embauche d’autres sociétés pour assurer le personnel de leurs opérations, il y a probablement trop d’externalisation interne. Mais au moins les gens à l’heure ne vont pas subir de réduction de salaire pendant une pandémie. Une barre basse, et pas une que toutes les entreprises technologiques ont franchie jusqu’à présent, mais une meilleure étape que rien du tout.

Microsoft paiera des salaires horaires réguliers aux employés même si leurs heures sont réduites en raison des problèmes liés à COVID-19

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/03/06/facebook-commits-to-paying-contingent-workers-affected-by-corporate-coronavirus-response/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.