Facebook et Twitter obtiennent un réseau pro-Trump atteignant 55 millions de comptes

Vendredi, Facebook et Twitter ont fermé un réseau de faux comptes qui ont poussé des messages pro-Trump tout en se faisant passer pour des Américains avec des visages générés par l'IA comme photos de profil.

Dans un article de blog, Facebook a déclaré avoir connecté les comptes à une société de médias basée aux États-Unis appelée The BL qui, selon lui, a des liens avec Epoch Media Group. En août, NBC News a signalé pour la première fois que Epoch Media Group diffusait des messages en faveur du président Donald Trump sur les plateformes de médias sociaux comme Facebook et Twitter. Epoch a des liens étendus avec le Falun Gong, une communauté spirituelle chinoise excentrique qui a fait face à une persécution importante de la part du gouvernement central du pays.

Alors que Epoch Times a nié tout lien avec le BL dans une déclaration à Le bord, Facebook supplie de différer: «Avec tout le respect que je dois à l'éditeur de Epoch Times, il ne sait peut-être pas que les dirigeants de The BL étaient des administrateurs actifs sur Epoch Media Group Pages aussi récemment que ce matin lorsque leurs comptes ont été désactivés et que le BL a été supprimé. », Nous dit un porte-parole de Facebook.

Facebook a noté que de nombreux faux comptes utilisés dans la dernière campagne employaient de fausses photos de profil qui semblaient avoir été générées par l'intelligence artificielle. Ces comptes publieraient du contenu BL dans d'autres groupes Facebook tout en se faisant passer pour des Américains. Les messages pro-Trump étaient souvent publiés «à très haute fréquence» et liés à des sites hors plate-forme appartenant au BL et The Epoch Times. Les comptes et les pages ont été gérés par des particuliers aux États-Unis et au Vietnam.

Facebook a déclaré avoir supprimé 610 comptes, 89 pages Facebook, 156 groupes et 72 comptes Instagram qui étaient connectés à l'organisation. Environ 55 millions de comptes ont suivi l'une de ces pages Facebook et 92 000 ont suivi au moins l'un des comptes Instagram. L'organisation a dépensé près de 9,5 millions de dollars en publicités, selon Facebook.

"Le BL est désormais banni de Facebook", a déclaré Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de sécurité de Facebook, dans un communiqué. «Nous continuons d'enquêter sur tous les réseaux liés et prendrons les mesures appropriées si nous déterminons qu'ils adoptent un comportement trompeur.»

Mise à jour, 20 décembre à 15 h 51 HE: Mis à jour pour inclure que The Epoch Times nie toute connexion à The BL, et a précisé que c'est Facebook qui allègue cela sur la base de sa propre enquête interne.

Mise à jour, 20 décembre à 20 h 10 HE: Ajout d'un commentaire supplémentaire d'un porte-parole de Facebook.

Traduit de la source : https://www.theverge.com/2019/12/20/21031823/facebook-twitter-trump-network-epoch-times-inauthentic-behavior

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.