Facebook est-il mort pour la génération Z? – TechCrunch

L'écriture est sur le mur pour Facebook – la plate-forme perd rapidement des parts de marché parmi les jeunes utilisateurs.

L'étude Infinite Dial réalisée par Edison Research au début de 2019 a montré que 62% des États-Unis de 12 à 34 ans sont des utilisateurs de Facebook, contre 67% en 2018 et 79% en 2017. Cette baisse est particulièrement notable pour les 35 à 54 ans et les 55 ans et plus. l'utilisation a été constante, voire augmentée.

Il existe de nombreuses théories derrière Facebook tombent en disgrâce parmi les milléniaux et la génération Zers – un afflux d'utilisateurs plus âgés qui modifient la dynamique de la plate-forme, la concurrence de plates-formes plus mobiles et plus visuelles comme Instagram et Snapchat, et les scandales de confidentialité de l'entreprise ne sont que quelques-uns.

Nous avons interrogé 115 de nos ambassadeurs du campus Accéléré pour en savoir plus sur la façon dont ils utilisent Facebook aujourd'hui. Il convient de noter que ce groupe biaise la génération Z plus âgée (de 18 à 24 ans); nous pensons que vous obtiendriez des résultats différents si vous interrogiez des adolescents plus jeunes.

La pénétration globale est toujours élevée, puisque 99% de nos répondants ont un compte Facebook. Et la plupart n'abandonnent pas complètement la plateforme – 59% sont sur Facebook tous les jours, et 32% sont hebdomadaires. L'utilisation quotidienne de Facebook est beaucoup plus faible qu'Instagram, cependant, que 82% de nos répondants utilisent quotidiennement et 7% utilisent hebdomadairement.

Les données de nos éclaireurs confirment également que le changement d'utilisation au cours des dernières années est particulièrement dramatique chez les jeunes utilisateurs. 66% déclarent avoir utilisé Facebook moins fréquemment au cours des deux dernières années, contre 11% qui l'ont utilisé plus fréquemment (23% disent que leur utilisation n'a pas changé).

Ce qui est le plus intéressant, c'est à quoi servent les étudiants de Facebook. Lorsque nous étions au lycée et au collège au début / milieu des années 2010, nos amis ont utilisé Facebook pour publier (diffuser) du contenu via leur statut, leurs photos et leurs publications sur les murs de leurs amis. Aujourd'hui, très peu d'étudiants utilisent Facebook pour «diffuser» du contenu. Seuls 5% de nos répondants déclarent qu'ils téléchargent régulièrement des photos sur Facebook, 4% publient sur les murs d'amis et 3,5% publient du contenu dans le fil d'actualité (statuts). Que font-ils à la place?

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/12/is-facebook-dead-to-gen-z/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.