Apple affirme que sa technologie ultra large bande dans les nouveaux iPhone semble partager les données de localisation, même lorsque le paramètre est désactivé – TechCrunch

Cette semaine, le journaliste de sécurité Brian Krebs a demandé pourquoi le dernier iPhone 11 Pro semblait envoyer la localisation d’un utilisateur même lorsque celui-ci désactivait les services de localisation dans les paramètres de son téléphone, en contradiction avec la politique de confidentialité d’Apple et les souhaits exprimés par l’utilisateur.

Pomme a déclaré à Krebs qu'il s'agissait d'un «comportement attendu» et qu'il n'y avait aucune incidence sur la sécurité, mais il n'a pas réussi à affirmer que les craintes d'un bogue qui fuyait sur l'endroit étaient dissipées.

Krebs est arrivé à une conclusion logique. «Il semble qu'ils disent que leurs téléphones disposent de certains services système qui interrogent votre position géographique, que l'on ait ou non désactivé ce paramètre individuellement pour toutes les applications et tous les services système iOS», a-t-il écrit.

Il ne s’est pas trompé. Le géant de la technologie a maintenant une explication: deux jours après la publication de l’article de Krebs et plus d’une demi-journée après la publication de la société. a refusé de commenter à ce propos.

Les nouveaux iPhone – y compris l’iPhone 11 Pro utilisé par Krebs – sont livrés avec la technologie ultra large bande, qui, selon Apple, confère à ses nouveaux téléphones une «visibilité spatiale» pour comprendre où se trouvent d’autres périphériques ultra large bande. Apple n'annonce qu'une utilisation de ce type pour cette technologie – les utilisateurs partageant des fichiers sans fil via AirDrop – mais on pense que cela pourrait faire partie de la très attendue fonctionnalité de localisation de balises de la société, très attendue, qui n'a pas encore été annoncée.

«La technologie ultra large bande est une technologie standard du secteur et est soumise aux exigences réglementaires internationales qui exigent qu’elle soit désactivée à certains endroits», a déclaré un porte-parole d’Apple à TechCrunch. «IOS utilise les services de localisation pour déterminer si un iPhone se trouve dans ces emplacements interdits, afin de désactiver le très haut débit et de se conformer à la réglementation.»

"La gestion de la conformité ultra large bande et l'utilisation des données de localisation se font entièrement sur l'appareil et Apple ne collecte pas les données de localisation des utilisateurs", a déclaré le porte-parole.

Cela semble corroborer ce que les experts ont discerné jusqu'à présent. Will Strafach, directeur général de Guardian Firewall et expert en sécurité iOS, a déclaré dans un tweet que son analyse a montré qu’il n’y avait «aucune preuve» que des données de localisation soient envoyées à un serveur distant.

Apple a déclaré qu'il fournirait une nouvelle option de bascule dédiée pour la fonctionnalité dans une prochaine mise à jour iOS.

Mais Strafach interrogé pourquoi Apple n’avait pas mieux expliqué la situation pour commencer.

Apple aurait pu dire quelque chose il y a quelques jours, écrasant immédiatement les rumeurs avec une explication simple. Mais ça n’a pas été le cas. Cette absence d’explication n’a fait qu’accueillir les spéculations. Nous remercions Krebs d'avoir signalé le problème. Mais le manque de réponse d’Apple a fait de ce problème un problème bien plus important que jamais.



Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/05/apple-ultra-wideband-newer-iphones-location/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.