AppGyver lance Composer Pro, son nouvel éditeur sans code

AppGyver, une startup qui est à la pointe du développement low-code depuis son lancement en 2013, a lancé aujourd’hui la dernière version de sa plateforme de développement visuel. Cette mise à jour, baptisée Composer Pro, est en préparation depuis trois ans et promet de surmonter de nombreuses limites des environnements low-code d’aujourd’hui. Il permet aux développeurs de créer des applications pour le Web, PC, Mac, iOS et Android, en utilisant React Web et React Native – et peut être étendu avec des plugins pour ces frameworks. Et à moins que vous ne soyez une grande organisation, Composer Pro est disponible gratuitement – et cela inclut la possibilité d’utiliser le service de base de données, le CDN et les outils de publication de la plateforme.

«Nous voulons que le Composer Pro soit utilisé pour vraiment supprimer les dernières limitations du sans-code et rendre le non-code aussi puissant que l’écriture de code. C’est ce à quoi cela se résume et c’est à ce moment qu’un tout nouveau monde s’ouvre », me confie Marko Lehtimaki, PDG et cofondateur de la société.

Comme Lehtimaki me l’a dit, la société compte déjà de nombreux clients professionnels et son flux de trésorerie est positif.Ainsi, tous les investisseurs étant alignés, l’équipe a décidé qu’elle pourrait céder sa plate-forme à des développeurs individuels, des écoles et des startups gratuitement. Les plus de 100 utilisateurs d’entreprise de l’entreprise incluent actuellement DHL et Fingrid.

Bien que le cœur du service soit évidemment l’éditeur visuel, une grande partie de la puissance de la plateforme réside dans ses outils pour créer visuellement des fonctions logiques et gérer votre base de données, par exemple. Comme prévu, Composer Pro propose de nombreux composants d’interface utilisateur et blocs de flux logique prédéfinis pour créer votre première application. L’entreprise crée également un marché où les développeurs peuvent partager (et potentiellement vendre) leurs propres composants.

« Après la sortie de Composer 2, nous avons défini une vision de ce que nous voulions faire ensuite et c’était vraiment au cœur de celui-ci », a déclaré Lehtimaki. «Comment apporter le même niveau d’expression des langages de programmation au développement visuel? Fondamentalement, ce que nous pensions que cela signifie, c’est que dans la pratique, tout le monde aime les blocs de construction et créer ces grandes structures complexes, mais nous voulions permettre de créer ces blocs de construction eux-mêmes sans ligne de code afin qu’il n’y ait pas de place où vous auriez besoin d’ajouter du code. « 

Alors que les versions précédentes du service avaient fait un pari précoce sur HTML5, l’équipe est désormais à fond sur React et React Native. La société fait valoir qu’elle a consacré beaucoup de temps à l’optimisation du code qu’elle crée, au-delà de ce que la plupart des développeurs sont capables de faire pour optimiser leurs propres projets React Native. Avec cela, l’entreprise peut désormais prendre la même base de code, avec une conception adaptative en plus, et créer des applications pour pratiquement n’importe quelle plate-forme moderne.

Si vous en avez vraiment besoin, vous pouvez vous salir les mains et toujours écrire des formules et du JavaScript personnalisé à la main, par exemple, mais pour la plupart, vous ne devriez pas avoir à toucher à du code pour créer des applications même relativement complexes avec Composer Pro.

C’est, bien sûr, la promesse de pratiquement tous les services low-code, y compris ceux de géants de l’industrie comme Microsoft, qui continue à investir massivement dans sa plate-forme PowerApps, par exemple. Le généreux compte gratuit d’Appgyver en vaut la peine, cependant, surtout si vous êtes un développeur indépendant.

Traduit de l’anglais de https://techcrunch.com/2020/04/06/appgyver-launches-composer-pro-its-new-no-code-editor/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.